Je viens de revenir d’une tournée magnifique en France, d’abord à Lilles et puis à Lyon auprès d’un ami québécois, François Lemay, conférencier d’inspiration, fondateur  du plus grand mouvement de conscience sociale au Québec et de l’académie Kaizen.

Un voyage fait de contrastes où j’ai fait des rencontres extraordinaires dont je vous parlerai plus tard. .

Parrallélement à cette engouement,  j »ai passé un certain temps dans les transports en commun et constaté  à quel point c’est presque un sport national de râler.

Vous arrive -t-il de  râler?

Certainement comme la plus part d’entre- nous, nous pouvons râler pour un rien, le mauvais temps, l’aboiement du chien des voisins, la nourriture dans un resto qui n’est pas à notre goût.un sentiment d’injustice etc… bref nous devenons un mur de lamentations.

En France, se plaindre est devenu comme un sport national . Il existe des statistiques qui montrent qu’un français en moyenne râle quinze à trente fois par jour. Cette attitude impacte inconsciemment notre perception de l’avenir  et fausse l’ appréciation du présent .

Quand nous démarrons une activité , nous pouvons être sujets à des sautes d’humeur fréquentes : passer de l’excitation d’une découverte à la râlerie à propos de  la technique, pour une panne sèche d’idées, un manque d’argent… Vous me suivez ?

Tout est prétexte quand on a décidé de râler. Peu importe contre qui ou contre quoi !

Les effets de cette pratique de râlerie de, doléance peuvent être désastreux.

Chaque chose est faite à contre coeur, avec des pieds de plomb dans un esprit démissionnaire ; le résultat est là : nous travaillons en soupirant.

Vous avez remarqué comme c’est contre-productif et épuisant ?

Si vous changez cette habitude néfaste de vous lamenter pour tout et rien ; si vous décidez d’être attentif à ces moments de doléance, vous constaterez qu’avec le temps vous vous apaiserez et que votre vie s’embellira.

Prendre sa vie en main, même son bonheur , apprendre à maîtriser ses pensées  c’est la solution pour retrouver le bien-être.

Certes, vous ne choisissez pas consciemment ce qui vous arrive, mais vous avez le pouvoir d’opter pour une perspective constructive . Tout est question de regard.

Le même fait peut-être perçu de mille façons différentes.

Voici  quelques astuces pratiques que j’utilise pour arrêter de me plaindre et arriver à transformer mon émotion de façon constructive.

EN PRATIQUE :

1. Quand mon envie de râler est vraiment insoutenable, je note mes  » râlerie » dans un carnet,  et si vraiment je ne peux pas m’empêcher de continuer… petite astuce  je m’exerce de le faire en souriant..Essayez çà marche ! Vous vous sentirez plus léger !

2. Faites en jeu , un défit de 21 jours, parions qu’au-delà, vous aurez perdu l’habitude de râler..

Vous  vous mettez un bracelet élastique au bras.
Chaque fois que vous vous surprenez à râler, claquez délicatement le bracelet et riez de vous-même.

Vous retrouverez automatiquement le sourire et la sensation de mieux vivre.

Parlez-en autour de vous, faites l’essai collectivement et vous verrez qu’une meilleure ambiance s’installera.

3. Surveillez l’effet « cocotte minute » 

Restez à l’écoute de la pression qui monte en vous :

– vous êtes mécontent,  de gros mots vont sortir  de votre bouche,

– dites « stop » , puis essayez de dialoguer avec vous-même, d’analyser de manière lucide la cause de cet énervement,  de vous raisonner et d’ exprimer votre colère, votre mécontement  par des mots justes.

– Dites plutôt « je n’en peux plus, aujourd’hui je ne suis pas en forme »  au lieu « tu ne changeras jamais »
et rajoutez dans votre tête: ça aussi changera ! 🙂

Je concède que c’est plus facile à dire que de l’appliquer. Plus vous en faites une pratique  régulière, plus ce sera facile pour vous de switcher vos émotions.

J’espère que ces astuces allègeront votre quotidien et que vous verrez la vie du bon côté.

De mon voyage en France, j’ai renoué après un 1 an et demi d’interruption,   avec le plaisir de vivre des entrevues avec des femmes et hommes de coeur qui m’inspirentdont j’ai extrait des pépites .

Je vous propose en avant première une série de 5 vidéos que j’ai intitulé  »  les sages rencontres sur un sujet qui frotte et qui pique .  » 

La première rencontre que je vous propose est celle avec ROBERT SAVOIE , qui a vécu une histoire incroyable sur un sujet qui frotte et qui pique : le sens du pardon.
Il a réussit à pardonner l’impardonnable.

Pour les visionner, inscrivez-vous ici et vous recevez en cadeau  une entrevue inspirante par jour pour vous aider à vivre à 100 % de votre business-passion et une vie « HAPPY SENS » . 

A très bientôt

Vanessa