Prends-tu tes décisions à partir de la peur ou de l’amour ?

Cette question  » Prends-tu tes décisions à partir de la peur ou de l’amour ?  a émergé en plein sommeil.
Inutile de vous dire que  la nuit a été courte.

Elle  m’a laissée perplexe  et m’a fait voyager intérieurement à plus d’un titre .
Je ne peux vous résumer, en un seul  article, la traversée que j’ai vécue…

Le blog www.etreunefemmelibre.com , je l’ai  créé  pour me soutenir dans mon désir d’une plus grande liberté , d’autonomie et d’épanouissement et d’ accompagner les femmes qui veulent se libérer intérieurement pour rayonner extérieurement.
Il est né  au moment où j’ai quitté l’ancienne structure avec laquelle je collaborais.

En apparence, elle parait  simple, pourtant dans le quotidien , il n’est pas toujours évident d’identifier que la peur nous habite et  dicte nos choix.

A titre d’exemple, depuis un certain temps,  j’avais  envie de publier des articles, tourner des vidéos…laisser  libre cours  à ma créativité, mes inspirations du moment, pourtant je me retenais  et ne publiais pas mes écrits.
Je trouvais toutes sortes d’ excuses ( le manque de temps, la procrastination,   )  pour postposer au lendemain du surlendemain, ce que je pouvais vivre avec plaisir aujourd’hui.

Au delà des raisons  pour procrastiner, je sentais que ce n’était que la surface d’un iceberg.

POURQUOI  RETENONS-NOUS  DES ELANS INTERIEURS QUI NOUS  METTENT EN JOIE ?

Vous est-il  arrivé également de faire taire vos envies ( « EN-VIE » )  ?  

Cette question m’a conduite à une  introspection plus profonde, à revisiter des souvenirs et divers choix du passé.

L’année passée, en  me lançant dans le développement de mon activité et du blog , je me suis ouverte à un large éventail de possibilités. J’ai  d’abord goûté à  la saveur de la liberté, l’excitation de nouvelles expériences….
Comme une ado amoureuse, j’étais excitée et emballée  par les nouvelles découvertes.
Très vite, j’ai  acheté des formations  découvert  les rouages du  marketing, apprendre des nouvelles stratégies ,  explorer un territoire totalement inconnu…

Avec le temps, mon enthousiasme s’est étiolé.

Mon propos n’est pas de critiquer la valeur de ces formations  mais de cultiver son  discernement.

Je vous livre mon expérience et  mes réflexions personnelles, car   peut être ,elles peuvent vous éclairer  lors de vos prises de décision…

Certes, j’ai appris beaucoup de choses intéressantes mais contrairement à ce que je ressentais au début, ces formations devenaient plus un frein qu’un moteur…Pourquoi ce changement  ?

QU’EST-CE QUI ME TIRAILLAIT ET MINAIT MA JOIE CREATIVE  ? 

Cette nuit là, j ‘ai  découvert  comment  je m’empêchais de laisser libre cours à la créativité et m’amenait à m’enfermer dans de nouvelles cases que j’avais mises du temps à enlever…

Inconsciemment c’est comme si à travers ces formations,  j’avais cherché  à m’attacher et reproduire  des  modèles,  des systèmes, des structures   qui ne me correspondaient plus : rechercher, à travers l’expertise des autres,  une sécurité extérieure, une approbation,   un modèle à suivre   en pensant qu’ils savaient mieux que moi  ce qui était bon pour mon bien être.
Je ressentais  ces systèmes  lourds et longs à mettre en place .
Je mettais beaucoup d’efforts  à la mise en oeuvre,qui me semblait  en effet laborieuse.

Mon désir profond était  juste  d’être moi en toute simplicité et de transmettre des messages qui me ressemblent, m’inspirent à travers mon propre style  et mes propres mots …

Je ressentais des douleurs dans le dos de plus en plus vives .

Le corps physique était en train de me lancer des messages de plus en plus clairs que je ne comprenais pas malgré le  ressenti que j’avais développé.

Vous est-il arrivé de vous compliqué la vie alors que vous aspirez à la simplicité ? 

Hand solving maze drawn on blackboard

 » Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué »

Cette phrase  c’est sournoisement glissée dans divers contextes de vie avant que je  ne me rende compte que je la répétais  souvent même en boutade,  sans y prêter attention…

En effet  un penchant  à « vouloir compliquer les choses », ne fait pas bon ménage avec la liberté, la fluidité,  la simplicité à laquelle j’aspirais…

Ce tiraillement, source de pression , sans m’en rendre compte, était devenu  un frein à toute créativité..

Dans ces moments de tension intérieure, nous oublions que la vie en elle-même est un voyage

Depuis notre naissance, nous avons ce choix d’embarquer  notre vie à  partir de l’amour ou de la peur ?

Dans notre stocks ,  les deux sont disponibles.

Alors pourquoi se priver de vivre la vie comme un voyage agréable ? 

La réponse vous vous en doutez.. c’est parce que nous embarquons nos décisions  à partir de la peur …

girl in the airplane

Il y a plusieurs déclinaisons de la peur …

Depuis notre naissance, indépendamment des modèles véhiculés par la société, nous pouvons  vivre notre vie  comme un itinéraire aventureux ou bien au contraire de voir la vie comme un  voyage organisé , monotone, routinier et demeurer dans des sentiers connus , percevoir les expériences de vie à travers des cases dans lesquelles nous nous mettons ,  et des  croyances limitantes qui nous renforcent dans nos choix en nous éloignant de nous-mêmes, de notre coeur .. .

La peur  quelque soit le visage qu’elle prend, nous empêche  de voir la beauté du paysage que nous survolons..
Aussi magnifique soit -il, nous ne le percevons pas et passons à côté…

La bonne nouvelle est que si nous avons manqué le premier avion, nous pouvons en  retrouver un nouveau à chaque nouvelle prise de conscience.
Il n’y a pas d’âge, pas de limites,  … Ce choix  se renouvelle à chaque instant.

Pour vous aider à  augmenter votre discernement :

Demandez-vous pour  chaque choix, si la décision que vous prenez nourri la peur ou l’amour ?